Need Advice?

+961-70-062251
+1-302-200-0768

Pourquoi les filles sont mal dans leur corps?

Posted In Moms, Parenting, Parents - By KidsMug On Tuesday, January 28th, 2014 With 0 Comments

barbie

Avec la pression médiatique et l’influence des stars qui créent des normes de beauté irréalistes, comment les jeunes filles peuvent-elles arriver à s’accepter et à grandir sainement? On vous donne huit trucs efficaces pour les aider.
Depuis une dizaine d’années, plusieurs expertes reconnues en matière d’estime de soi et d’étude des médias ont décelé une tendance inquiétante, soit la perte brutale de l’estime de soi chez les filles à l’arrivée de la puberté. Le fossé croissant entre la perception qu’elles ont d’elles-mêmes et les normes que la société leur dicte expliquerait ce constat. En effet, les adolescentes sont bombardées d’images qui proposent une vision idéaliste de la beauté féminine (mannequins très minces ou très jeunes). La popularité sans cesse croissante de la chirurgie esthétique et des émissions proposant des transformations physiques parfois extrêmes témoigne d’ailleurs de cette tendance.

Le règne de Barbie

On peut affirmer sans se tromper que le modèle de la femme aux mensurations irréalistes, telle que Barbie, a envahi l’imaginaire des jeunes filles. Conséquence? Un nombre croissant d’entre elles croient que le corps féminin est un objet qu’on peut manipuler et façonner au gré des modes. Signalons que ce sont les femmes qui subissent 91% de toutes les chirurgies esthétiques pratiquées et que le nombre de personnes ayant eu recours à ce type d’intervention a augmenté de 444% durant la dernière décennie! Chaque jour, des jeunes filles de tous les coins du pays tentent de se conformer à une définition très limitée de la beauté. Et elles souffrent souvent de ne pas être à la hauteur de leurs aspirations. Du coup, elles en arrivent parfois à négliger ce corps qu’elles n’aiment pas, ou encore elles tentent de le maîtriser en s’imposant un régime, un entraînement épuisant ou, pire, un jeûne. Pour freiner l’escalade des exigences que se fixent ces jeunes filles et aider celles-ci à mieux s’accepter, voici nos recommandations.

8 FAÇONS D’AIDER NOTRE FILLE À S’AIMER

1. La complimenter et valoriser ses points forts ainsi que ses réalisations.
En revanche, on évite de lui parler de son poids, de sa taille ou de son apparence: son estime d’elle-même dépend beaucoup de notre attitude, de nos paroles et de nos actes.

2. Discuter avec elle du fait qu’on n’a pas le contrôle absolu de notre corps.
Le corps soumis à un régime alimentaire ou à un excès d’exercice physique ne réagira pas nécessairement de la façon souhaitée. Il faut aussi lui expliquer qu’il existe différents types de personnes (taille, poids, race…), et que ce sont justement ces différences qui les rendent uniques.

3. Veiller à ne pas lui transmettre nos insécurités et nos complexes en matière d’apparence physique ou de poids.
On tente aussi de créer un environnement où elle se sentira à l’aise de parler des inquiétudes qu’elle nourrit au sujet de son corps.

4. Encourager la communication positive entre les filles.
Les amitiés malsaines peuvent avoir une influence négative et très profonde sur l’estime de soi.

5. Montrer du respect pour le travail et les réalisations des femmes.
Dans notre société, on a plutôt tendance à négliger les habiletés personnelles et sociales des femmes pour s’attarder davantage à leur apparence physique.

6. Analyser avec elle l’univers médiatique.
En lisant des magazines ou en regardant la télévision et les messages publicitaires, on l’informe des techniques et des outils qui ont servi à créer les images présentées et on l’aide à découvrir l’objectif visé par chaque média. Une bonne façon de stimuler son esprit critique!

7. L’encourager à faire du sport ou d’autres activités physiques pour le plaisir de bouger.
On peut lui servir de modèle en étant soi-même active, par exemple, en faisant du vélo ou de la natation avec elle.

8. Lui faire découvrir la trousse d’outils «Pour filles seulement», du Fonds d’estime de soi Dove, sur le Web.
Dans cet espace en ligne, les jeunes filles de 11 à 16 ans peuvent se renseigner sur l’univers de la beauté, sur l’image corporelle et sur l’estime de soi dans un environnement interactif attrayant. (www.initiativevraiebeaute.ca/filles)

Des réalités frappantes…

PRÈS DE 94 % DES JEUNES FILLES ET DES FEMMES DE LA PLANÈTE AFFIRMENT QU’ELLES AIMERAIENT CHANGER CERTAINS ASPECTS DE LEUR APPARENCE.
Vrai. Seulement 2 % des femmes se décrivent comme étant belles. En effet, 94 % des jeunes filles (de 15 à 17 ans) ont une image négative de leur corps: 35 % d’entre elles voudraient changer leur poids; 33 % ne sont pas satisfaites de leur grandeur, et 26 % voudraient modifier la forme de leur corps. Signalons que les jeunes filles qui ont une image négative de leur corps tendent à s’isoler. (Source: Réseau canadien de la santé)

BEAUCOUP DE PARENTS CROIENT À TORT QU’ILS N’ONT PAS LA CAPACITÉ D’INFLUENCER LEURS FILLES DANS LA CONSTRUCTION DE LEUR ESTIME D’ELLES-MÊMES.
Vrai. Selon les résultats d’une étude mondiale publiée en 2006, les célébrités et les médias ont moins d’influence sur la définition de la beauté adoptée par une jeune fille que sa propre mère. On y découvre que les mères et les amies peuvent jouer un rôle important dans le développement d’une image positive du corps chez les jeunes filles.

IL EST NORMAL POUR UNE FILLE DE GAGNER DE 18 À 23 KG (DE 40 À 50 LB) LORSQU’ELLE TRAVERSE LA PUBERTÉ.
Vrai. Elle grandira également d’environ 25 cm (10 po)! Une partie de ce poids additionnel vient de ses os et de ses organes, qui grandissent avec elle. Le reste est formé du gras corporel naturel et sain dont son corps a besoin pour déclencher les menstruations.
Source de l’article:http://fr-ca.etre.yahoo.com/pourquoi-les-filles-sont-mal-dans-leur-corps.html

About the Author