Need Advice?

+961-70-062251
+1-302-200-0768

La mort subite du nourrisson : peut-on l’éviter ?

Posted In Parenting, Parents - By KidsMug On Monday, January 13th, 2014 With 0 Comments

 

nourisson

Quel bonheur pour les jeunes parents de tenir enfin leur petit bout dans leurs bras après neuf mois d’attente ! Mais il arrive malheureusement qu’un bébé perde la vie suite à une mort subite du nourrisson. Que faire pour éviter cette mort subite du nourrisson, aussi appelée MSN ?

Les parents et les médecins restent impuissants face au phénomène de mort subite du nourrisson (MSN). Le fait que l’autopsie ne révèle aucune cause qui expliquerait ce décès soudain et inattendu est particulièrement frustrant et déstabilisant. Ce phénomène concerne généralement des enfants en bonne santé entre 2 et 5 mois. Le risque décroît à mesure que l’enfant grandit et disparaît définitivement à partir d’un an. Les statistiques montrent que davantage d’enfants décèdent de mort subite du nourrisson en hiver qu’en été, que les garçons sont plus touchés que les filles et qu’il y aurait un lien entre la mort subite du nourrisson et le jeune âge de la mère.

Les enfants à risque et la mort subite du nourrisson
La mort subite du nourrisson est de moins en moins fréquente grâce à une bonne prévention. Ce syndrome ne fait désormais « plus que » 0,4 à 0,5 victime pour mille naissances. Mais pourquoi et comment certains bébés sont-ils touchés ? Personne ne le sait encore précisément. Bébé peut, toutefois, faire partie du groupe à risque s’il est né trop tôt, s’il a un frère ou une sœur déjà décédé des suites de ce syndrome ou si vous avez consommé de la drogue à un moment de votre vie. Vous avez fumé pendant votre grossesse ? Sachez que votre bébé court aussi davantage de risques de mort subite du nourrisson. Le manque d’oxygène relatif pendant la grossesse peut, en effet, provoquer une naissance prématurée ou un faible poids à la naissance. Les bébés à risque sont renvoyés à un centre spécialisé pour effectuer une étude de sommeil ou sont placés sous moniteur pendant leur sommeil.

Conseils préventifs

Vérifiez bien que le visage de bébé est dégagé. Ne laissez aucun jouet ou peluche dans le lit et optez pour une couverture sans rubans ou ficelles pour éviter que bébé ne se blesse. Un sac de couchage avec des emmanchures est l’idéal. Gardez également les pieds de bébé le plus près possible du pied du lit et emmitouflez-le bien. Vous évitez ainsi qu’il ne glisse sous les couvertures. Veillez aussi à ce que le matelas corresponde parfaitement au cadre du lit pour éviter que votre petit bout ne se coince entre les deux.
Veillez à ce que bébé n’ait pas trop chaud dans son sommeil. Assurez-vous que la température de la chambre en dépasse jamais 20 degrés si bébé a moins de 8 semaines et 18 degrés s’il est plus âgé. Couvrez-le très légèrement. Faites une croix sur les édredons.
Il est préférable que bébé ne dorme pas sur une base trop douce. Dormir dans son propre lit sur un matelas ferme est donc bien meilleur que dans un fauteuil, sur un matelas d’eau, un siège-poire ou un coussin. Un oreiller est également superflu.
Après une grosse crise de larmes, vérifiez comment bébé s’est endormi.
Couchez bébé sur le dos. Cette position est plus sûre que sur le ventre. Un bébé qui dort sur le ventre s’éveille en effet plus difficilement et peut étouffer. S’il est réveillé, vous pouvez le tourner. Ce serait bête de passer à côté d’une telle expérience de mouvement. Il utilise les muscles de ses bras, de ses épaules et de son cou d’une tout autre manière que lorsqu’il dort sur le dos. Il pourra, en outre, marcher à quatre pattes plus facilement.
Les médicaments aux effets calmants, comme le sirop pour la toux, sont souvent mis en cause dans les cas de mort subite du nourrisson. Le lait maternel peut aussi transmettre certaines substances toxiques.
Respectez le rythme de sommeil de bébé : un sommeil suffisant est indispensable.
Donnez suffisamment à boire à votre bébé, surtout par temps chaud.
Aérez suffisamment et ne laissez jamais bébé dans une petite pièce confinée.
Assurez-vous que bébé grandisse dans un environnement non-fumeur. Le tabagisme passif provoque également une perturbation du contrôle de la respiration de bébé et augmente les risques de mort subite du nourrisson. Espace de bébé = espace non-fumeurs !
Une tétine offrirait également une protection contre la mort subite du nourrisson selon certains, mais rien de tel n’est prouvé. Le mouvement de succion favoriserait le développement des voies respiratoires supérieures et la tétine préviendrait le manque d’oxygène lorsque bébé est sur le ventre, car elle garantit une ouverture pour la circulation d’air.
Quand consulter un médecin ?
N’hésitez pas à appeler un médecin lorsque bébé change soudainement de comportement, s’il est anormalement calme ou agité. Une respiration bruyante, des vomissements, un refus de s’alimenter, une pâleur inhabituelle, des gémissements pendant le sommeil et le réveil, une transpiration anormale, des difficultés de réveil… autant de signaux qui indiquent que bébé ne se sent pas bien. Une visite chez le médecin s’impose alors!
source de l’article: http://www.infotalia.com/frs/maman/bebe/sante/sante_detail.asp?id=1758

About the Author